top of page

Kantwerk signifie travail de dentelle en flamand.

Dans un contexte de crise climatique et de réduction nécessaire de notre impact en tant que fabrique de la ville, la transformation de nos espaces de vie et de nos territoires doit se réinventer. Le bâti existant devient notre principale ressource, notre patrimoine commun, notre substrat pour déployer nos usages à venir.

 

La mise en musique de ces transformations à toutes les échelles nécessite un travail de dentelle, à la fois spatial dans la réorganisation matérielle de ces espaces, mais aussi social et économique dans le montage économique, programmatique et démocratique des projets.

La dentelle, c'est la recherche de l'essence des liens (les fils) et du sens de l'absence (les creux) : structurer autrement notre pensée et nos actes dans la fabrique de la ville, tout en restant à l'écoute du sens et de la poésie des lieux.

Kantwerk means lace work in Flemish.

In a context of climate crisis and of the necessary reduction of our impact as fabric of the city, the transformation of our living spaces and our territories must be reinvented. Existing buildings become our main resource, our common heritage, our substrate to deploy our future uses.


The setting of these transformations at all scales requires
a lace work, both spatial in the material reorganization of these spaces, and social & economic in the economic, programmatic and democratic devices of projects.

Lace is the search for the essence of ties (threads) and
for the sense of absence (hollows). It is trying to structure differently our thinking and our acts in the fabric of the city, while listenning to the meaning and the poetry of places.

Urbanisme transitoire - article
Exposition Espaces possibles
Edition Espaces possibles
Capture d’écran 2019-01-17 à 12_edited
bottom of page